Mots-clefs

couv20945018

Titre : Le Projet K
Auteur : Douglas Preston
Parution Fr : 2015
Éditeur : Editions l’Archipel

Résumé

La NASA s’attelle à la construction d’une nouvelle sonde spatiale, constituant une énorme avancée technologique. Le projet K consiste à l’envoyer explorer la mer de Kraken, la plus large étendue d’eau de Titan, l’une des lunes de Saturne. Mais cette zone susceptible d’accueillir des extraterrestres est dangereuse et instable.

La sonde doit donc être pilotée par une intelligence artificielle (IA), nommée Dorothy – en hommage au Magicien d’Oz –, qu’a développée la scientifique Melissa Shepherd.

Des erreurs de calcul survenant durant les phases de test, Dorothy parvient à s’échapper dans les méandres d’Internet…

L’ancien agent de la CIA Wyman Ford est alors appelé pour aider Melissa à traquer cette IA rebelle. Mais Ford et Shepherd prennent bien vite conscience que la Toile l’a totalement transformée…

Et une question se fait jour : Dorothy a-t-elle toujours des intentions bienveillantes ? A défaut, l’humanité pourrait bien être menacée…

Mon avis

Aujourd’hui on se retrouve pour parler  du livre  Projet K. Je trouve que la 4eme de couverture résume très bien le livre donc je ne vais pas faire de résumer de l’histoire.

L’auteur nous fait rentrer dans un monde artificiel  avec comme personnage Dorothée, on oublie dans certains passages quelle est un logiciel et on la considère comme un personnage à part entière. Tout au long du livre, je me suis posé la question sur les IA et le fait qu’ils sont peut-être susceptibles d’échapper au contrôle de l’Homme.

J’ai découvert cet auteur et je trouve son écriture très fluide, facile à lire, attachante, plaisante et rythmée. On n’a pas envie de quitter l’histoire, on se régale du début à la fin. Par contre j’ai trouvé qu’il y avait toutefois des incohérences par exemple « comment une carte son peut-elle fonctionner sans alimentation ? » que l’on m’explique parce que là je ne comprends pas.

En bref

Un bon roman qui mêle thriller et intelligence artificielle. À dévorer sans hésitation pour les personnes qui apprécient ce genre.

Publicités