Mots-clefs

,

miss-peregrine

Résumé

Jacob est un ado comme les autres, excepté qu’il se pose des questions sur son mystérieux grand-père. Quelles sont ces étranges photos d’enfants qu’il lui montrait quand il était petit ? Les histoires qu’il lui contait sur eux étaient-elles vraies? Et pourquoi disparaissait-il aussi souvent ?Tout s’accélère le jour où il le retrouve blessé dans son jardin. Jacob a vu des monstres, il en est sûr, et personne ne veut le croire. Il ne lui reste qu’à suivre les dernières instructions qu’a murmuré son grand-père avant de rendre son dernier souffle…

Mon avis

Depuis son enfance Jacob écoute les histoires extraordinaires que son grand père lui raconte. Celui-ci lui conte que pendant la guerre après avoir perdu toute sa famille, il  a été recueilli dans un orphelinat ou il a rencontré des personnes différentes appelé communément enfant particulier. Mais Jacob ne crois pas trop aux histoires, jusqu’au jour où il retrouve son grand père mortellement blessé par une créature que lui seul a vu. A partir de ce jour il va mener son enquête pour découvrir  cette île où il découvrira les enfants particuliers.

Je ne dévoilerais pas plus l’histoire de peur de le spoiler.

Un 1er tome très bien réussi  qui nous emmène vraiment dans le contexte et le récit. L’histoire est un peu longue au démarrage après les  50 premières pages ont rentre réellement dans l’histoire. Une histoire qui nous emmène dans un univers merveilleux, magique  tous en mêlant des faits de l’histoire , le fait d’avoir ajouté des photos donne encore plus de profondeur a ce récit.

Le style est fluide, le livre ce lit très bien on n’a pas envie de lâché le livre et les pages se tournent à une vitesse effréné. Le récit nous fait vraiment réfléchir sur le point de vue qu’on les personnes qui ne sont pas dans le standard de la normalité sont perçu par la population et inversement.

En bref

Une histoire merveilleusement étrange, émouvante et palpitante. Un roman fantastique qui fait réfléchir sur le nazisme, la persécution des juifs, l’enfermement et l’immortalité.

Publicités